Actualités

1 Jan, 2016

Information

Subaru brille lors de tests de consommation en conditions réelles

- Subaru est l'une des cinq marques à se situer en-dessous des chiffres de consommation officiels lors d'essais en conditions réelles réalisés par un organisme indépendant.

- Auto Motor und Sport, magazine automobile allemand de référence a testé 600 voitures de série de grandes marques durant plus de 2 ans.

- Subaru se hisse dans le Top 2 des marques pour l'honnêteté de ses chiffres de consommation.

Plus sobre que dans les catalogues! Dans le cadre de la récente controverse relative aux chiffres de consommation annoncés par les constructeurs, Subaru compte parmi les marques qui enregistrent les meilleurs résultats lors d'essais de consommation réalisés  lors des conditions "réalistes et conformes à une utilisation quotidienne réelle".

Ces essais approfondis ont été effectués pour mesurer l'efficacité énergétique des voitures en conditions d'utilisation normales et non selon les procédures appliquées par les constructeurs pour leurs chiffres "officiels".

Le programme d'essais, qui s'est déroulé ces deux dernières années et a été appliqué à quelque 600 voitures, a été mis en œuvre par le magazine automobile allemand Auto Motor und Sport. Le magazine a voulu évaluer dans quelle mesure les modèles des grands constructeurs enregistrent des écarts de consommation par rapport aux chiffres officiels mesurés en laboratoire dans le cadre du "New European Drive Cycle" (NEDC). Tous les nouveaux modèles sont aujourd'hui soumis à des essais NEDC.

Subaru décroche une magnifique 2ème place et fait partie des 5 seuls constructeurs dont les voitures consomment moins en pratique que lors des essais officiels NEDC. Avec une Subaru, les essayeurs ont relevé une consommation inférieure de 6% en moyenne par rapports aux chiffres officiels. La plupart des autres marques n'ont en revanche pas réussi à égaler les chiffres officiels: certains modèles ont même consommé jusqu'à 14,4% de plus !

Le test d'Auto Motor und Sport a été réalisé sur un itinéraire d'essai de 275 km, comportant des routes secondaires, des portions d'autoroute et des routes encombrées en environnement urbain.

Back